Too young to wed, Stephanie Sinclair. L'expo photo qui va remuer tes yeux, ton cœur et ton cerve

A 110m au dessus du sol, la tête presque dans les nuages et pourtant on redescend les pieds sur terre face aux images. Stephanie Sinclair m'a bouleversé. Son sujet : les enfants mariés trop tôt, a qui on vole leur enfance, leur corps et leur vie.



Dans ce nouveau lieu qu'est l'arche du photojournalisme, à la Grande Arche de la Défense, on déambule dans des pièces au parquet chaleureux, aux murs bétonnés et à l'éclairage moderne et doux. On y découvre le travail de la photographe engagée, qui a débuté cette série en 2003.


L'impact des photos est immédiat : Stephanie Sinclair nous révèle la beauté de ces gamins si jeunes, tout en dénonçant la violence de leur vie. Les images sont aussi lourdes de sens que lumineuses par leurs couleurs et leur composition. La taille monumentale et la puissance qui se dégage des tirages achèvent de nous convaincre de son talent. Un paradoxe qui nous laisse sur une note d'espoir et on se laisse à croire qu'une vie meilleure les attend. Une partie des bénéfice est d'ailleurs reversée à l'ONG "Too youg to wed".



Après cette balade au cœur d'un sujet brûlant, on respire sur le rooftop avec une vue imprenable et un calme surprenant. Une parenthèse, comme s'il fallait un temps pour nous laisser digérer. Cette condition humaine ne devrait être celle de personne et encore moins celle d'un enfant.

Photographiquement, c’est intelligent. D’un point de vue journalistique, c’est passionnant. Humainement, c’est indispensable.

Jean-François Leroy


Posts à l'affiche